Le tirage

Si des articles exposés lors du tirage vous ont intéressés, sachez que les œuvres de Jean-Pierre Rivet et de Jacques Lemieux et les photos de Philippe Ducros sont à vendre.

Contactez les artistes directement:

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

En appui au projet Bienvenue en Palestine, des artistes ont été sollicités pour inclure certaines de leurs créations dans un tirage visant à amasser des fonds pour le projet.  Des librairies et maisons d’édition ont également offert gratuitement des exemplaires  de livres en lien avec le sujet de la Palestine.

Pour participer au tirage :

–       Faites un don de 50$ et plus,  voir la rubrique : « Faites un don »

–       Assistez au spectacle et on vous remettra à l’entrée un coupon de participation

–       Et, pour augmenter vos chances, achetez d’autres coupons du tirage lors de la soirée!

Le tirage aura lieu le 3 avril, au long de la soirée bénéfice au Mile End.

Que la chance soit avec vous! Entre des tableaux, livres, photos, émission de télé et CD dédicacés, vous ne pouvez que tomber sur le gros lot!

Voici un petit aperçu des œuvres du tirage:
Cette liste est mise à jour au fur et à mesure que nous recevons de nouvelles contributions d’artistes (que nous remercions grandement pour leur soutien!).

      

Richard Desjardins – Trois disques, autographiés et gracieusement donnés par lui-même, en tant qu’appui et contribution à notre projet. Il s’agit des albums suivants : «Les derniers humains», son premier album; «L’Existoire», son dernier;  puis «Richard Desjardins au Club Soda», enregistré là-même où se tiendra notre spectacle! Est-il besoin de rappeler qui est Richard Desjardins?

    

Jean-Pierre Rivet est coordonnateur d’un projet communautaire dans lequel les moyens artistiques sont utilisés afin d’aider des enfants immigrants ou réfugiés du quartier Parc Extension à s’adapter et à mieux s’intégrer. Il peint depuis 27 ans.  Il a suivi plusieurs ateliers de peinture au centre Sidney Brofman et poursuit maintenant sa démarche d’artiste-peintre de façon autodidacte.

         

La Palestine vue par Philippe Ducros – Ses photos ont été exposées pendant les représentations de sa pièce, L’Affiche, qui situe de façon percutante la place de l’endoctrinement religieux dans le conflit qui sévit, entre juifs et musulmans vivant à la frontière d’Israël et des Territoires occupés.  Homme de théâtre autodidacte et grand voyageur, Philippe Ducros est actuellement directeur artistique du théâtre Espace libre.  Une des 5 photos précédentes (20 X 24 pouces), sera offerte, encadrée, au choix de la personne gagnante.


Librairie Zone Libre, 262 Ste-Catherine est, Montréal– Deux exemplaires des Chroniques de Jérusalem de Guy Delisle . Après Shenzhen en 2001, Pyongyang en 2003 et  Chroniques birmanes en 2007, le bédéiste nous offre en 2011 Chroniques de Jérusalem. Auteur de bande dessinée d’origine québécoise, Guy Delisle et sa famille s’installent pour une année à Jérusalem, ville aux multiples visages, animée par les passions et les conflits depuis près de 4 000 ans, où il n’est pas évident de se repérer. Au détour d’une ruelle, à la sortie d’un lieu saint, à la terrasse d’un café, le dessinateur laisse éclater des questions fondamentales et nous fait découvrir un Jérusalem comme on ne l’a jamais vu.

Les Éditions Éco-société – Offrent deux exemplaires de La poudrière du Moyen-Orient, essai de Gilbert Achar et Noam Chomsky  aux Éditions Écosociété, 2007 . C’est un livre majeur pour comprendre les réels enjeux de cette région, un véritable antidote à l’amnésie politique. C’est surtout la rencontre entre deux intellectuels d’envergure qui explorent ensemble des solutions, dans un esprit de paix et de justice sociale.
Noam Chomsky est linguiste, analyste des médias et professeur au Massachussetts Institute of Technology.
Gilbert Achcar, français et canadien d’origine libanaise enseigne la politique et les relations internationales. Il est bien connu pour sa collaboration au Monde Diplomatique.

Enregistrement de l’émission jeunesse TACTIK – Le comédien et auteur Vincent Bolduc, qui s’est joint récemment au groupe des Zapartistes,  offrira un laissez-passer pour 2 personnes qui pourront l’accompagner et assister dans les studios de Télé-Québec à un enregistrement de l’émission jeunesse TACTIK .

Jacques Lemieux – Le mur –  » Le Mur…  aussi un périmètre intérieur dans la tête…  le cœur ou le ventre…  qui se prolonge en Palestine… ». Après avoir poursuivi une carrière multidisciplinaire qui s’est amorcée à la fin des années soixante,  Jacques Lemieux se consacre aujourd’hui à la gravure et à la sculpture. Il a, plus récemment,  exposé à L’Ange cornu (L’Assomption), à la Maison Antoine Lacombe (Joliette) et au Centre d’exposition de Repentigny.  Il travaille présentement à un projet d’exposition  «  séquences de vie » : gravures, sculptures et installations.

Ouanessa Younsi – PRENDRE LANGUE, RECUEIL DE POÈMES de  aux éditions Mémoires d’encrier, 2011. Prendre langue est l’aventure d’une langue à laquelle nous ne sommes pas souvent habitués ; naît alors une rencontre amoureuse au miroir du langage. Le résultat est un premier livre d’une telle puissance qu’il nous emporte dans l’ivresse propre à tout grand acte poétique.
L’auteure Ouanessa Younsi est née en 1984 à Québec.  De cœur québécois et de nom algérien, Ouanessa Younsi est médecin résidente en psychiatrie et étudiante en philosophie, mais son âme est en poésie. On peut la suivre sur son blog : http://ouanessayounsi.blogspot.com/

Anaïs Barbeau-Lavalette«Embrasser Yasser Arafat», autographié par l’auteure québécoise, et offert par les Éditions de la Peuplade. Il s’agit d’un carnet de voyage, rédigé par cette auteure de romans et réalisatrice de films qui a séjourné fréquemment en Palestine. L’action de son prochain film, actuellement en production, se déroulera d’ailleurs entièrement dans cette région.

Halima Elkhatabi – «La tête contre le mur», don de la réalisatrice québécoise. Ce film, tourné en 2009, a été présenté sur les ondes de Télé-Québec l’automne dernier. Il relate en particulier l’engagement de militants israéliens opposés à l’occupation des territoires palestiniens, en toile de fond se dessine la construction du mur de séparation et les points de contrôle, symboles les plus manifestes de cette occupation.

Rezeq Faraj – Deux exemplaires du livre «Palestine, le refus de disparaître», un don des éditions de la Pleine Lune, qui l’ont publié  à Montréal en 2005. Ce livre est un recueil de plusieurs textes de l’auteur, réfugié palestinien ayant vécu au Québec de 1966 à 2006, année de son décès. Ces exemplaires sont autographiés par son bon ami Bruce Katz, avec qui il a co-fondé l’organisme Palestiniens et Juifs unis.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 27 autres abonnés